2018



      À la galerie

Annexes et digressions 2
Dominique De Beir invite Karine Bonneval et Seitoung

du 2 décembre 2018 au 7 janvier 2019

À Locquirec, en compagnie de la plasticienne Karine Bonneval qui au travers de formes sculpturales concentre sa recherche sur les relations paradoxales que nous entretenons avec le vivant et avec Samuel Étienne (Seitoung), géomorphologue de formation qui publie des fanzines depuis 1984 et dont la philosophie artistique a toujours reposé sur le DIY (do-it-yourself), Dominique De Beir propose de nouvelles expérimentations qui engagent le regard au-delà de la surface, une évocation immédiate aux paysages stratifiés et sous-sols éreintés.

Annexes et Digressions 2 est le second volet d’un cycle d’événements en 5 chapitres dans 5 lieux différents : Artothèque de Vitré, Galerie Réjane Louin Locquirec, Galerie Jean Fournier Paris, Frac Provence-Alpes-Côte-d’Azur Marseille et Galerie 604 Busan (Corée).

Ce projet bénéficie du soutien du Fonds National des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP)













      À la galerie


Exposition duo Guillaume Castel - Patrice Pantin

du 6 octobre au 25 novembre 2018




Guillaume Castel


Patrice Pantin














      À la galerie & hors les murs

La Galerie Réjane Louin fête ses dix ans avec trois événements.

10 ans déjà à Locquirec !

du 30 juin au 16 septembre 2018


La Galerie Réjane Louin est très heureuse de fêter ses 10 ans d'existence à Locquirec. À cette occasion, elle invite une quarantaine d’artistes avec lesquels elle a noué une collaboration très régulière ou plus ponctuelle, à créer une ou des œuvres qui traduisent ce que la galerie leur évoque. Les réponses multiples et très personnelles pourront aborder en autre la question de son paysage, de son environnement ou encore de son ouverture au public, de ses liens très forts avec les artistes.

Avec Erwan Ballan, Brigit Ber, Jean-Pierre Bourquin, Elodie Boutry, Leïla Brett, Claude Briand-Picard, Marta Caradec, Guillaume Castel, Claire de Chavagnac, Vincent Chenu, Gabriele Chiari, Pierre Corthay, Olivier de Coux, Christine Crozat, Dominique De Beir, Philippe Desloubières, Guillaume Goutal, Soizic Guezennec, Sylvie Houriez, Atsuko Ishii, Natalia Jaime-Cortez, Marine Joatton, Juliette Jouanais, Maëlle Labussière, Corinne Laroche, Catherine Larré, Jean Laube, Kacha Legrand, Frédérique Lucien, Olivier Michel, Laurence Nicola, Patrice Pantin, Laurence Papouin, Régis Peray, Antoine Perrot, Bernard Peschet, Pierre-Alexandre Remy, Philippe Richard, Christophe Robe, Thomas et Dineke Van Huizen.





Un jardin de sculptures dans l’enclos de l’église de Locquirec
avec Guillaume Castel, Olivier de Coux, Philippe Desloubières et Pierre-Alexandre Remy
du 13 juillet au 16 septembre



Exposition rencontre art contemporain - design
au Design Store Arte Diem à Morlaix
du 13 juillet au 16 septembre















      Hors les murs

Une partie de campagne
à Chassagne-Montrachet

du 25 au 27 mai 2018















      À la galerie

Assonance résonante
Olivier Michel - Pierre Alexandre Remy

du 1er avril au 24 juin 2018


Idée de la répétition d’un même système (assonance) doublée de son amplification (résonance)


Il est rare, lors d’une expo en duo, que les œuvres présentées entretiennent des liens si organiques qu’il est parfois difficile, sans le recours des cartels, d’en attribuer la paternité à l’un où l’autre artiste.
Cédric Loire / Entre-Deux (2015)


Cette exposition d’Olivier Michel et Pierre-Alexandre Remy à la galerie Réjane Louin est la deuxième collaboration de ces artistes qui aiment à éprouver le travail de l’un au regard de celui de l’autre.
Ici, tous les deux jouent selon une partition linéaire : quand pour l’un elle serpente et envahie le papier, pour l’autre elle s’élève et se déploie dans l’espace.
Dans un mouvement d’écho amplifié, les œuvres convoquées relèvent d’un système de répétition de lignes assonantes qui entrent en résonance sur les murs et dans l’espace de la galerie.
Qu’il soit réalisé au stylo bic, ou en acier, qu’il se perde en méandres de pvc souple, ou qu’il trouve sa voie en suivant le filigrane d’un verre torsadé ; le trait relie intimement les deux artistes, qui aiment à se promener de concert sur ce chemin de traverse.
Les œuvres sont nées dans l’atelier de chacun, de manière indépendante et non concertée, mais leurs auteurs ont pris soin de les choisir précisément pour qu’elles puissent s’entendre et rentrer en résonnance.
L’une d’elle pourtant, est née de discussions téléphoniques intenses, se construisant au fil des points joués en un ping-pong hertzien. Olivier et Pierre-Alexandre avaient construit l’ensemble de leur première exposition sur ce principe, et l’on peut entendre qu’ils ont retrouvé avec gaieté leurs règles de composition.






© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy


© Crédit photographique Michel Rémy